Deux Open 7.50 Dongfeng Race Team au Spi Ouest France

Image Yann Riou / Dongfeng Race Team

Les femmes et hommes de Dongfeng Race Team disputent le Spi Ouest France ce week-end à La Trinité-sur-Mer à bord de deux monocoques Open 7.50.

L’un est mené par le skipper du team Charles Caudrelier et l’autre par Marie Riou, quadruple Championne du Monde de Nacra 17, également membre de l’équipe qui prendra en octobre prochain le départ de la Volvo Ocean Race 2017-18. Depuis deux semaines, les marins chinois, néo-zélandais, anglais, néerlandais et français ont troqué leur base de Lorient pour une maison trinitaine. Navigation, préparation physique, travail de performance mais aussi du temps passé ensemble et en famille, ce Spi est un parfait ‘team building’ pour ces marins qui vont bientôt partager plus de huit mois de course autour du monde.

« Sur la Volvo Ocean Race, nous n’avons pour l’instant pas le droit de nous entraîner avec d’autres concurrents et les premières régates seront en août sur le Fastnet puis la Plymouth to Lisbon. Régater en Open 7.50 sur le Spi Ouest France est une solution efficace pour se mettre en situation de course. Cela demande peu de mise en place et permet de travailler dans le détail sans penser aux complexités techniques que l’on a sur un grand bateau, » explique Charles Caudrelier.

A voir aussi :
Nicolas Lunven (Generali) remporte la Solo Maître CoQ

« A la Trinité, nous naviguons tout le temps dans des conditions géniales et un endroit magnifique. Il y a un beau circuit et les Open 7.50 sont des supers bateaux. Il y a un coté ludique à régater entre nous et bientôt contre le reste de la flotte. Ici, nous vivons dans la même maison, certains en famille et nous profitons de ce rythme différent pour faire beaucoup de préparation physique. C’est bien de casser la routine et c’est un excellent team building dans notre préparation de la Volvo Ocean Race, » complète-t-il.

Deux bateaux, une équipe

Il n’y a pas vraiment de petit bateaux ni de petites régates pour ces professionnels. Le Spi Ouest France est pris très au sérieux par le team. « Chacun cherche à faire au mieux avec son équipage et essaie vraiment d’être devant l’autre bateau ! » confie Marie Riou, skipper et tacticienne de Dongfeng Race Team 2. « Je retrouve ce que j’ai l’habitude de faire en petits bateaux. Carolijn (Brouwer) a, comme moi, un parcours olympique et nous avons aussi Morgane Gautier à bord avec qui j’ai couru longtemps en match race, donc nous sommes tous en phase. Antoine, son frère et propriétaire du bateau, est à la barre, Fabien Delahaye gère la grand-voile et Wolf (YANG Jiru) est aux réglages. Entre nous, on s’appelle ‘le bateau des filles’ et l’autre avec Charles, Pascal Bidégorry, Daryl Wislang, Jackson Boutell et Horace (CHEN Jinhao) est celui des garçons, ça nous amuse. Au-delà de ça, nous avons tous vraiment bien travaillé ensemble et, avec les petits airs prévus ce week-end, notre bateau de ‘filles’ pourraient tirer son épingle du jeu, en tout cas, on va tout faire pour ! »

A voir aussi :
Bertrand de Broc contraint à l’abandon

De la Chine à la Trin’ 

Wolf et Horace sont bien loin de chez eux. Les deux marins chinois prennent beaucoup de plaisir à naviguer à la Trinité et se donnent à fond. « C’est essentiel de faire de la compétition, pour progresser tous ensemble, » admet Wolf. « J’aime découvrir de nouveaux bateaux et apprendre au contact des meilleurs, j’ai vu et compris que Nicolas (Groleau) est le plus fort en Open 7.50 (Bretagne Telecom) donc c’est lui qu’il faudra essayer de viser ce week-end ! »