Le National Dragon au Grand Prix Guyader

photo: François Van Malleghem/ GP Guyader

Le National Open Dragon a débute hier, à Douarnenez pour une série de courses qui se dérouleront jusqu’au 6 mai.  31 bateaux de 7 nationalités régatent dans la baie bretonne.

Le national Open Dragon est un des grands classiques du Grand Prix Guyader. C’est autour de cette classe que le Grand prix est né, il y a 17 ans, sous la houlette de Louis Urvois, alors président de la Société des Régates de Douarnenez. La cité Penn Sardin héberge une belle flotte de Dragon depuis les années 50. Le magnifique quillard de 88 ans n’a pas pris une ride, aucune autre série internationale, à part le Star, n’a su traverser le temps avec autant de succès.
Ici, à Douarnenez, outre sur le Grand Prix Guyader, les Dragon sont déjà venus courir quatre Gold Cup, en 1981, 1996, 2006 et 2013, un championnat du monde en 1985 et…un championnat d’Europe en 1978. L’histoire d’amour entre Douarnenez et ces monocoques de légende ne date donc pas d’hier.
photo: François Van Malleghem/ GP Guyader
Pour leur premier jour de course, les Dragonistes ont pu renouer ce lien fidèle dans les meilleures conditions. Après un début de Grand Prix à la météo plutôt capricieuse, c’est en grandes pompes que la baie de Douarnenez a choisi d’accueillir cette jolie flotte.
Jean Coadou a lancé la première course dans un flux de 12 nœuds d’Ouest sur un parcours de 1,2 milles. Les favoris se sont immédiatement manifestés. Si la flotte est restée relativement groupée, les favoris ont très vite pris le dessus. Hoj-Jensen Poul Richard (GBR 813) s’est emparé de la première place, suivi de Dmitry Samokhin (Rus 76), puis de Martin Payne (GBR 585). Le premier équipage français est celui de Gérard Blanc (FRA 409) qui se classe 10ème de la première course du jour.
photo: François Van Malleghem/ GP Guyader

Pour la deuxième course, le vent s’est un peu renforcé en grimpant à 15 nœuds, toujours de l’Ouest. Rapidement, Dmitry Samokhin (Rus 76) a pris les commandes de la flotte et les a conservées jusqu’à l’arrivée, l’équipage de Melody Nelson fait, sans conteste, partie des favoris du Grand Prix Guyader Dragon : « Le Grand Prix Guyader compte parmi mes rendez-vous favoris. C’était une belle journée, je suis bien-sûr ravi d’être en tête après deux courses, mais il faut rester concentré, ne pas faire de bêtises, il y a de très bons compétiteurs ». ITA 56 (Guiseppe Duca) et FRA 401 (Gery Trentesaux) complètent le podium.

Au classement général (avant jury) après deux courses c’est donc RUS 76 qui mène la danse, suivi de GBR 813 (Hoj-Jensen Poul Richard) et de ITA 56. Gery Trentesaux est quatrième et premier Français.
ut id, dictum libero leo. Sed diam venenatis, justo id ultricies