Le Pole Mer Bretagne vers la performance

conference pole mer bretagne au nautic de paris
Raoul Dobremel-AFP-Nautic2016

Ce mercredi 7 décembre à l’occasion du Nautic à Paris, le Pôle de compétitivité Mer Bretagne Atlantique en a profité pour faire le point avec des adhérents du Pôle sur les avancées technologiques pour des bateaux plus performants.

La voile de compétition, et particulièrement la course au large, est devenue un accélérateur technologique pour la filière nautique.  Avec l’arrivée des ailes rigides et des foils, la navigation prend aujourd’hui une nouvelle dimension.  Présents à ce café presse, l’architecte Marc Van Peteghem (Cabinet VPLP), Denis Glehen (G Sea Design, bureau d’études) Philippe Pallu de la Barrière (Crain Technologies, bureau d’études) et le skipper Michel Desjoyeaux, tous ne cessent d’innover pour améliorer la puissance des navires.

Gagner en performance

Aujourd’hui les foils (ailettes placées sous la coque) occupent une place majeure pour gagner en performance. Objectif : concilier légèreté et puissance. Le rôle du foil est de soulager la coque, pour la faire déjauger (se lever légèrement) pour réduire la traînée, mais surtout de diminuer la gîte. Le bateau peut alors porter plus de voiles et gagner en vitesse.

La propulsion vélique des bateaux a aussi beaucoup évolué ces dernières années laissant place à plusieurs types d’innovations qui concernent à fois l’aspect conception/design de la voile et le développement d’outils d’analyse pour améliorer la performance des bateaux (capteurs intégrés, logiciel de routage,…) Les besoins ne manquent pas dans ce domaine. Les outils développés permettent d’éviter le surpoids et d’optimiser la réaction des voiles en fonction des pressions exercées par le vent, et les états de mer.

Mais la technologie en termes de propulsion vélique ne concerne pas que l’amélioration de la performance du bateau de course.
Aujourd’hui, elle intéresse aussi fortement les marines de travail : pêche, commerce, transports de passagers, comme une solution pour réduire la consommation énergétique des navires et mieux préserver l’environnement.

source: Rivacom

Be the first to comment

Laisser un commentaire