Pourquoi passer son permis bateau ?

permis bateau de plaisance

Vous souhaitez profiter pleinement de vos sorties en bateau et vous en avez marre de vous faire accompagner à tout bout de champ ? Il serait peut-être donc temps de passer votre permis bateau et enfin jouir complètement de ce plaisir nautique. Nous vous expliquons comment faire pour obtenir ce Graal synonyme d’évasion.

Pour être plus autonome lors de vos sorties

Devoir louer les services d’un skipper à chacune de vos sorties en mer peut vite devenir lassant. En effet, si vous désirez jouir en toute sérénité de vos convives ou de votre famille, vous préférerez sans doute plus d’intimité. De plus, les services d’un skipper étant facturés à la journée, ils peuvent vite devenir très onéreux.

Au final, pouvoir conduire son embarcation soi-même vous permet de réaliser des économies considérables mais surtout de pouvoir prendre la mer à chaque fois que vous le désirerez. Passer un permis bateau est relativement aisé et ne nécessite pas de formalités trop complexes. Pour la plupart, il suffit d’être âgé de minimum 16 ans et de posséder les aptitudes visuelles et auditives nécessaires à la manœuvre d’un bateau. Ces dernières doivent être attestées par un certificat médical en bonne et due forme.

Différents types de permis bateau existent en fonction du lieu où vous souhaitez naviguer et de la taille de votre embarcation. Même s’il n’est pas obligatoire pour les bateaux de moins de 6 chevaux, le permis bateau permet néanmoins d’être plus libre de ses mouvements et surtout de pouvoir prétendre à une navigation en haute-mer même sur ds petites embarcations comme le CAP 370 de chez Rigiflex.

Quel permis pour quel usage ?

La législation française oblige les navigateurs à posséder au moins l’un des 4 permis existants pour pouvoir prétendre à la navigation d’un bateau d’une puissance de plus de 4.5 kilowatts. Pour vous y retrouver, retenez que quel que soit l’embarcation, à partir du moment où elle excède les 6 chevaux, vous devrez impérativement posséder un permis pour le manœuvrer. Cela inclus donc certains modèles de jet-skis et de scooters des mers.

Selon la zone de navigation, vous aurez la possibilité de choisir entre un permis de naviguer en haute-mer ou les permissions de plaisance en eaux intérieures. Le permis côtier vous permet de naviguer jusqu’à environ 11 km des côtes sans limitation ou de puissance. Il permet également de conduire une embarcation sur les fleuves ou les cours d’eau fermés. Le permis hauturier permet de voguer en haute-mer sans contraintes de distance ou de puissance du moteur. Le permis plaisance eaux intérieures légitime la navigation sur les cours d’eau intérieurs pour les bateaux de moins de 20 mètres. L’extension eaux intérieures permet de piloter sur des bateaux de n’importe quelle taille sur des cours d’eau en pleine terres.

bateau de plaisance

Une fois que vous vous serez décidé sur le type de permis que vous souhaitez passer, vous n’aurez plus qu’à contacter un bateau-école qui se chargera de prendre en charge votre dossier. L’apprentissage de la manœuvre de bateau passera par une formation théorique et pratique tendant à vous faire maîtriser le monde nautique. Les centres d’apprentissages sont accessibles partout en France (voivi une liste des bateaux-écoles de France : https://www.bateauxecoles.com/)et offrent de nombreuses opportunités notamment sur la navigation, la météorologie, les signaux, la sécurité, le sauvetage etc…

Il faudra au préalable vous acquitter de la présentation de documents attestant de votre identité, d’un certificat médical comme évoqué plus haut, d’une demande d’inscription ainsi que de timbres postaux.

Pour finir, avant de passer votre permis, soyez consciencieux, rigoureux et assidu. Prenez le temps de bien réviser vos cours de théorie avant de passer à la pratique. Faites attention aux détails qui peuvent revêtir une importance capitale comme le vent ou la marée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*