Solitaire Urgo Le Figaro. déjà 35 prétendants

photo © A.COURCOUX

35 skippers ont déjà manifesté leur intérêt pour la 48ème édition de La Solitaire URGO Le Figaro. Un plateau 2017 qui devrait rassembler une quarantaine de bateaux au départ de Bordeaux, le 4 juin prochain.

La liste des premiers noms s’annonce comme un échantillon très représentatif de la diversité des profils avec de bonnes surprises.

Les bizuths au rendez-vous

La Solitaire URGO Le Figaro ne serait pas ce qu’elle est sans ses « bleus », ces nouveaux venus qui font la richesse du plateau et assurent la relève. Ils sont déjà 10 à avoir envie de bien faire tout en se frottant à de grands professionnels. Le Calvadosien Eric Delamare (Région Normandie), a remporté à l’unanimité le « Jeune Talent Normand ». Du haut de ses 18 ans seulement, il affiche déjà de fortes ambitions. Pierre Rhimbault (Bretagne CMB Espoir), quant à lui, a décroché sa saison en gagnant 8 manches sur 9, un coup de maitre pour ce Rochelais bien prêt à faire le grand saut. Nouveau venu prometteur également, Julien Pulvé (Team Vendée Formation) se prépare depuis longtemps à ce premier rendez-vous.

A découvrir également :
Top Voiles Cup, ouverture réussie pour les Surprises

Les femmes

Sans elles, la course ne serait pas aussi belle ! Justine Mettraux (Teamwork), Cécile Laguette (ECLISSE), respectivement 3ème et 10ème au classement Bizuth 2016, Mary Rook, Nathalie Criou, seule franco-américaine de la course ou encore Alexia Barrier (PIQD.it) feront valoir leur expérience entre Bordeaux et Dieppe avec l’envie certaine de défiler sur les podiums.

Candidats désignés

Il y a aussi ceux auxquels La Solitaire s’est toujours refusée et qui ne resteront pas sur une déception. C’est évidemment le cas de Thierry Chabagny (Gedimat), Adrien Hardy (Agir Recouvrement), Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance), Erwan Tabarly (Armor Lux) ou encore Charlie Dalin (Skipper Macif 2015), Champion de France Elite de course au large en Solitaire 2016, qui du haut de leurs victoire d’étapes et excellentes places au général ces dernières éditions feront figures de candidats légitimes à la victoire.

A lire également :
Tour du Finistère à la voile 2017

Quadruplé et confirmer !

Après un Vendée Globe en 5ème position, Yann Eliès (Quéguiner-Leucémie Espoir), vainqueur en 2012, 2013 et 2015, revient cette année pour marquer l’histoire de l’épreuve en étant le premier à inscrire quatre fois son nom au palmarès, un exploit à sa portée. Mais, il lui faudra compter sur un autre vendée globiste arrivé troisième, Jérémie Beyou (Maître CoQ), vainqueur en 2005, 2011 et 2014, qui s’alignera à ses côtés avec la ferme et même intention d’accrocher un quadruplé. Le match sera puissant mais d’autres ont bien l’intention de freiner leur ardeur. Avec déjà une victoire au compteur, Nicolas Lunven (Generali) a bien l’intention de venir jouer avec eux.

Avis aux amateurs, ces 35 solitaires sont déjà dans les starting-blocks et attendent une concurrence solide !