Idec Sport passe le cap Horn et signe un nouveau record

photo Idec Sport

A découvrir également : 70 bateaux attendus pour la Semaine de Porquerolles 2017

A découvrir également : Normandie Solo 2017

Le maxi-trimaran IDEC SPORT, skippé par Francis Joyon, a franchi la longitude du Cap Horn, dernier des trois grands caps du Trophée Jules Verne, cette nuit à 01 heure et 04 minutes (heure française).

Partis d’Ouessant le 16 décembre dernier, Joyon et ses cinq hommes d’équipage, Clément Surtel, Sébastien Audigane, Bernard Stamm, Gwénolé Gahinet et Alex Pella signent le meilleur temps intermédiaire jamais réalisé sur la distance Ouessant – Cap Horn, en 26 jours, 15 heures, 45 minutes avec 4 jours 06 heures et 35 minutes d’avance sur le temps de référence de Banque Populaire V en 2012 (30 jours, 22 heures et 19 minutes) .

Ils empochent à cette occasion un quatrième record intermédiaire avec celui de l’océan Pacifique entre la pointe sud-est de la Tasmanie et le Cap Horn en 07 jours 21 heures et 14 minutes (record détenu par Bruno Peyron en 2005 en 8 jours, 18 heures et 8 minutes). IDEC SPORT a parcouru les 18332 milles de distance sur le fond (distance réelle parcourue depuis le départ) entre Ouessant et le Cap Horn à 28,7 nœuds de moyenne.

Ils ont pris le temps, avant la tombée de la nuit australe, de profiter de ces instants magiques sous les montagnes enneigées de la Terre de Feu, et prolongent ce matin le plaisir de naviguer au plus près de ces contrées aussi magiques qu’inaccessibles. Le grand multicoque rouge et gris va embouquer le détroit de Lemaire, entre l’île des États, à la pointe orientale de la Terre de Feu argentine, et la péninsule Mitre. 6 900 milles d’océan Atlantique s’ouvriront ensuite à lui, cap au nord, vers Ouessant et la maison. Une nouvelle tranche de vie et d’aventure dans ce tour du monde déjà marqué du sceau de l’exceptionnel, s’avance, que Joyon et ses hommes vont jusqu’au bout croquer avec le même appétit et la même envie qui les poussent depuis 27 jours, et à plus de 28 noeuds de vitesse moyenne sur le fond, vers l’exploit.